30 jan

Le prélèvement à la source : une inquiétude pour les acheteurs d’un bien immobilier à Prévessin-Moëns !

AdobeStock_177623187

Si vous vendez un bien immobilier à Prévessin-Moëns, la mise en place du prélèvement à la source fera-t-elle fuir les acheteurs en 2019 ? Dans un sondage OpinionWay pour Vousfinancer, près de trois quarts des Français ont exprimé des craintes liées à son application avec en tête « des erreurs dans le montant prélevé ». Ces inquiétudes sont encore plus fortes chez les ménages modestes qui sont 37 % à craindre des erreurs de prélèvement et 31 % une baisse de leur pouvoir d’achat.

Les acheteurs de biens immobiliers ne sont pas en reste. Eux aussi se posent beaucoup de questions. Près de 55 % d’entre eux redoutent des difficultés dans la souscription ou le remboursement de leur crédit. Les primo-accédants plus encore. Ils sont 75 % à s’inquiéter des répercussions du prélèvement à la source sur leur emprunt immobilier !

« Même si 60 % des Français qui paient l’impôt sur le revenu sont mensualisés, cette étude montre que les Français craignent d’emprunter un montant plus faible ou de boucler plus difficilement leurs fins de mois, même si dans les faits le prélèvement à la source ne changera rien. Comme le marché immobilier est souvent impacté par des effets psychologiques, on peut tout de même appréhender un attentisme des acheteurs au 1er trimestre, notamment des acquéreurs les plus jeunes ou les plus fragiles qui sont ceux qui ont le sentiment d’être le plus impactés… », analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Heureusement, tout n’est pas perdu. 15% des Français déclarent avoir un projet immobilier dans les deux ans avec d’importantes différences selon l’âge : cette proportion monte à 24 % chez les personnes de 25 à 34 ans contre 9 % chez les 50 ans et plus. Et les Français ne tarderont pas à réaliser que la mise en place du prélèvement à la source ne devrait pas modifier les calculs d’endettement et de capacité d’emprunt.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée