27 avr

Soyez attentif au bruit si vous achetez un appartement en vente à Ferney-Voltaire !

AdobeStock_47438414

Vous souhaitez acheter un appartement à Ferney-Voltaire ? Évidemment si vous avez vécu longtemps en maison, vous redoutez sûrement les inconvénients de la copropriété. Il y a les charges qu’on ne maîtrise pas toujours, mais surtout, les troubles du voisinage… Et lorsqu’ils sont importants ou répétitifs, ils peuvent vite vous gâcher la vie !

Certains bruits sont punissables
Les nuisances sonores liées aux bruits de comportement peuvent être sanctionnées dès lors qu’elles troublent de manière anormale le voisinage, de jour comme de nuit.
Les bruits de comportement sont tous les bruits provoqués de jour comme de nuit :
•    par un individu locataire, propriétaire ou occupant (cri, talons, chant…)
•    ou par une chose (instrument de musique, chaîne hi-fi, outil de bricolage, pétard et feu d’artifice, pompe à chaleur, éolienne, électroménager…)
•    ou par un animal (aboiements…)

À noter : les nuisances olfactives (barbecue, ordures, fumier…) ou visuelles (gêne occasionnée par une installation par exemple) peuvent aussi constituer un trouble anormal de voisinage.

Allez parler aux résidents de l’immeuble
Si vous voulez acheter un appartement Ferney-Voltaire et éviter les déconvenues futures, il est conseillé de le visiter plusieurs fois, et ce, à différentes heures de la journée. Il faut aussi faire le tour du quartier. Faites le point sur la circulation. Est-elle importante, de nature à polluer votre environnement ? Tentez d’identifier d’éventuelles sources de bruits. Allez ensuite à rencontre des résidents de l’immeuble. Rencontrez le voisin du dessus. Tentez de vous faire opinion sur sa capacité au dialogue si jamais vous aviez des choses à lui reprocher… Avant de vous décider à acheter un appartement à Ferney-Voltaire, arpentez ensuite la cage d’escalier afin de surprendre d’éventuels bruits. Si vous entendez des cris, de la musique, si les portes claquent, si les enfants jouent dans les parties communes …  Vous serez fixé !
Si malgré toutes ces précautions, un voisin se révélait indélicat, sachez que vous pouvez faire appel aux forces de l’ordre pour constater le trouble si l’auteur agit de nuit, quel que soit le type de bruit commis (le bruit doit être audible d’un logement à un autre).

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée