26 nov

Tenez compte de la taxe foncière si vous achetez un bien immobilier à Ferney-Voltaire !

immobilier

Vous souhaitez acheter un bien immobilier à Ferney-Voltaire, dans l’Ain ? On ne vous apprend rien : réussir un achat immobilier passe évidemment par l’obtention de taux de crédit attractifs, mais pas seulement… Le prix d’achat est un élément important. Si vous achetez trop cher, votre mensualité gonflera et à la revente, vous ne ferez peut-être pas de belle plus-value. Il faut ensuite être vigilant sur les frais annexes : les charges de copropriété et les taxes locales. Or, si le gouvernement d’Édouard Philippe a annoncé que la taxe d’habitation serait supprimée d’ici 3 ans pour 80 % des Français, il reste la taxe foncière.

Lors de la 11e édition de l’Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, qui dressait un état de la situation, Jean Perrin a interpellé les pouvoirs publics sur le fait que ce dérapage de la taxe foncière pourrait conduire les propriétaires occupants à vendre et les propriétaires bailleurs à se reporter sur d’autres investissements que la pierre, au détriment de l’offre locative.

Entre 2011 et 2016, un tiers des départements ont reconduit leur taux de taxe foncière. La part départementale d’impôts fonciers y augmente donc de 6,56 % par simple application de la majoration annuelle des valeurs locatives. Dans le Morbihan, une légère baisse du taux départemental compense même l’augmentation des valeurs locatives (augmentation finale de 4,41 %).

A l’inverse, la part départementale de taxe foncière a explosé dans les Yvelines (+ 76,85 %), la Corse du sud (+ 67,18%) et dans le Val-d’Oise (+ 62,88 %). Huit autres départements affichent une augmentation supérieure à 30 %, au premier rang desquels le Var (+ 38,28 %) et l’Essonne (+ 37,46 %) et l’Ain (+36,57%).
De toute évidence, ces fortes augmentations du taux départemental imposent à tous les propriétaires de ces départements une forte hausse de l’impôt foncier, quelle que soit par ailleurs l’évolution des taux du bloc communal.

C.V. / Bazikpress © JeanLuc

 

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée